Résultats des 9 premiers mois et du 3ème trimestre 2021

Paris, Jeudi 04 novembre 2021

Communication Financière

Ce jeudi 4 novembre, Amundi publie ses résultats pour les 9 premiers mois et le 3ème trimestre 2021. Grâce notamment à une collecte1 élevée en actifs MLT2,3, tirée par la gestion active et tous les segments de clientèle, ses encours1 gérés progressent de +8,9% sur un an pour atteindre 1 811 Md€ au 30 septembre 2021.

Ses résultats sont maintenus à un haut niveau et en forte hausse, porté par des revenus en forte progression et des coûts maitrisés. 

Une collecte élevée en actifs MLT (+15 Md€) au T3 2021

Les encours gérés par Amundi atteignent 1 811 Md€ au 30 septembre 2021, en progression de +8,9% sur un an et de +1,0% par rapport à fin juin 2021.

Dans des conditions de marché encore globalement favorables (poursuite de la progression des marchés Actions4 de + 4% en moyenne au T3 par rapport au T2 2021 et de +28% par rapport au T3 2020, avec cependant une légère correction des indices européens en septembre), le 3e  trimestre est marqué par un bon niveau de collecte en actifs MLT (+15 Md€ hors JVs), et par des sorties limitées en produits de trésorerie (-2,2Md€).

La collecte MLT est équilibrée entre Retail et Institutionnels :  

  • L’appétit au risque des clients Retail se maintient, et se traduit par des flux à nouveau soutenus (+7,5 Md€), portéspar les distributeurs tiers (+2,8 Md€) ainsi que par les réseaux internationaux (+5,3 Md€)  en particulier en Italie (réseaux UniCredit et CA Italie) et en Espagne (réseau de Banco Sabadell). En Chine, la filiale Amundi-BOC WM continue de monter en puissance, avec une activité soutenue (+3,3 Md€), portant les encours à 7 Md€ à fin septembre 2021. Dans les réseaux France, la collecte est légèrement négative   (-0,7 Md€) compte tenu de sorties avant échéance en produits structurés, liées aux conditions de marché favorables ; l’activité demeure cependant de bon niveau pour les autres actifs MLT (+0,8 Md€).
  • l’activité est également soutenue auprès des clientèles institutionnelles (+7,5 Md€), dans tous les segments de clientèle.

Ces flux en MLT sont tirés par la quasi-totalité des expertises :

  • Les expertises actives enregistrent de nouveau des flux élevés (+11,1 Md€), portés par toutes les classes d’actifs et illustrés notamment par le succès des fonds Multi-Asset d’Amundi-BOC WM lancés depuis décembre 2020, les fonds diversifiés pour le Retail et les offres OCIO5 pour les clients Institutionnels.
  • La gestion passive, ETF et Smart beta a connu un bon 3e trimestre avec +3,9 Md€ de collecte nette, portant les encours à 187 Md€ fin septembre 2021.
  • En Actifs réels et structurés le trimestre est contrasté, avec une activité en Actifs réels dynamique (+1,2 Md€), compensée par des sorties (avant échéance) en produits structurés pour -1,2 Md€. 

L’activité dans les JVs (-12,7 Md€) est marquée par une dynamique positive de collecte en Mutual Funds (+3 Md€) et par une sortie exceptionnelle en Chine.

Au total, les flux nets du trimestre sont de +0,2 Md€.

Amundi Technology

Amundi Technology poursuit son développement (33 clients fin septembre 2021) qui s’illustre notamment par :

  • Le choix d’Alto Investment par Malakoff Humanis pour l’ensemble de son informatique en gestion d’actifs, incluant le nouveau module Private Equity.
  • Une nouvelle offre à destination des asset servicers s’appuyant sur l’architecture ouverte et modulaire d’Alto (3 clients dont Caceis).
  • Le renforcement des équipes depuis le début de l’année, notamment dans la ligne métier « Wealth and Distribution », ainsi que l’Epargne Salariale et Retraite.

Sur 9 mois, les revenus d’Amundi Technology s’élèvent à 27 M€, en hausse de 69% vs les 9 mois 2020.

Des résultats solides

Au 3ème trimestre 2021, les résultats d’Amundi sont maintenus à un haut niveau, dans un environnement de marché globalement favorable, et s’inscrivent à nouveau en forte croissance. Cette progression s’explique notamment par le bon niveau des revenus, avec des commissions de surperformance toujours très élevées (90 M€ au T3).

Les revenus nets (791 M€, en hausse de +25,7 % vs le T3 2020) bénéficient des bonnes conditions de marché et de la forte dynamique de l’activité :

  • Les commissions nettes de gestion sont en hausse sensible par rapport au T3 2020 (+17,6%) et par rapport au T2 2021 (+2,6%), sous l’effet, d’une part, de la hausse du niveau moyen des marchés actions, et, d’autre part, de la bonne dynamique de collecte, notamment en Retail et en actifs MLT, depuis plusieurs trimestres.
  • Les commissions de surperformance s’élèvent à un niveau toujours très élevé (90 M€, à comparer à une moyenne trimestrielle de 42 M€ entre 2017 et 2020). Ce niveau exceptionnel reflète en grande partie la hausse des marchés Actions sur 12 mois, et devrait continuer à se normaliser au cours des prochains trimestres6.

Les charges d’exploitation sont maîtrisées (383 M€).  Il en résulte un coefficient d’exploitation de 48,4%, vs 51,2% au T3 2020. Hors niveau exceptionnel de commissions de surperformance7, le coefficient d’exploitation est d’environ 50%.

Compte tenu de la contribution (en hausse, à 25 M€ contre 17 M€ au T3 2020) des sociétés mises en équivalence (Joint-Ventures asiatiques essentiellement), et de la charge d’impôt, le résultat net ajusté part du Groupe8 ressort au total à 333 M€ (+41,5% vs T3 2020).

Hors niveau exceptionnel de commissions de surperformance7, le résultat net ajusté serait en hausse de +9,9% par rapport au T2 2021.

Sur 9 mois 2021, le résultat net ajusté s’élève à quasiment un milliard d’euros (987 M€), et en forte hausse (+45,6% vs les 9 mois 2020) résultant notamment :

  • d’un montant élevé de revenus (en particulier des commissions de surperformance) et des coûts maitrisés ;
  • d’une hausse de la contribution des JV (+38% vs 9M 2020).

Hors niveau exceptionnel des commissions de surperformance en 2021, ce résultat net ajusté s’inscrit en forte progression du résultat net de +25,6% vs 9M 2020.

Amundi a réalisé au troisième trimestre 2021 de solides performances opérationnelles. La collecte nette en actifs Moyen Long terme s’est maintenue à un niveau élevé, à 15 Md€, portée par l’ensemble des expertises et des segments de clientèle Retail et Institutionnels. Les résultats s’inscrivent en forte hausse par rapport au 3e trimestre 2020, portés par un effet de ciseau positif entre des revenus en forte progression et des coûts maitrisés. 
Avec plus de 800 Md€ en actifs ESG, Amundi confirme son leadership mondial et poursuit la mise en œuvre de son plan d’action ESG. 
L’acquisition de Lyxor, prévue fin décembre 2021, permettra d’accélérer le développement d’Amundi, notamment en ETF. 

commente Valérie Baudson, Directrice Général d’Amundi.

 

Sources :

Encours & collecte nette yc Sabadell AM à compter du T3 2020, incluant les actifs conseillés et commercialisés et comprenant 100 % des encours gérés et de la collecte nette des JV asiatiques ; pour Wafa au Maroc, les encours sont repris pour leur QP

1. Actifs Moyen Long Terme : hors produits de trésorerie
2. Hors JVs
3. Indice Eurostoxx 600 moyen
4. OCIO : solutions d’Outsourced Chief Investment Officer
5. NB : Conformément à la nouvelle réglementation ESMA (« Performance Fees Guidelines », applicable principalement aux fonds UCITS) entrée en application en juillet 2021 pour les fonds existants, la période de référence sera portée à 5 ans en cas de sous-performance des fonds par rapport à leur indice de référence. Ces nouvelles dispositions réglementaires devraient entrainer une baisse partielle et progressive des commissions de surperformance à partir de 2022.
6. Niveau exceptionnel de commissions de surperformance = niveau supérieur au montant moyen des commissions de surperformance par trimestre en 2017-2020 (42 M€)
7. Données ajustées : hors amortissement des contrats de distribution et hors Affrancamento. Voir page 8 du communiqué de presse les définitions et la méthodologie


Documents